Psycho

10 RÉSOLUTIONS FACILES À TENIR

Chaque année, vous vous accrochez et pourtant vous vous faites avoir… Et si Bitch vous disait qu’il est possible de tenir ses bonnes résolutions ? À condition de ne pas trop se mettre la pression !

enfin apprendre à cuisiner

Manger plus sain est typiquement la bonne résolution que vous essayez de tenir au moins trois fois par mois sans jamais réussir. Cette nouvelle année n’échappe pas à la règle alors que vous dévorez un Ferrero Rocher en vous disant que ce sera le dernier. Alors que vous savez très bien que vous ne résisterez pas à manger ses autres frères qui attendent dans leur boîte. Si vous voulez enfin tenir votre résolution cette année, ne brûlez pas les étapes. Avant de vous enflammer pour une jardinière alors que vous ne savez pas ce qu’est un légume, commencez déjà par apprendre à faire cuire des œufs au plat…

arriver à l'heure au bureau

Voilà une résolution qu’il était temps de tenir ! Depuis le télétravail, vous aviez pris l’habitude de vous lever 5 minutes avant le boulot et de vous y rendre en bas de pyjama. Aucun bouchon à l’heure de pointe entre votre lit et le bureau et vous avez pris la confiance. Cependant, ce laxisme latent va devoir prendre fin et il vaut mieux vous y préparer tant que vous le pouvez encore. Le secret pour tenir une résolution, c’est de ne pas se brusquer alors pourquoi ne pas commencer cette bonne résolution dès mardi ? 

arrêter d'oublier vos mots de passe

Et voilà que vous voulez prendre des billets de train, mais que ce satané site exige un mot de passe. Excédé, après trois essais infructueux, vous abdiquez et réinitialisez votre mot de passe. Mais à force de tous les changer continuellement, vous finissez aussi par perdre les plus importants comme ceux de votre playlist Spotify. Vous en arrivez même à glisser des insanités ou à avoir recours à des mots de passe digne d’une ado de 15 ans du temps des Skyblogs avec le numéro de votre département à la fin. Arrêter de vous prendre la tête et notez-les. Vous aviez déjà essayé les post-it mais peut-être qu’un répertoire vous sera plus utile.

ne pas repartir avec la nouvelle collection

Tous les ans, vous craquez et vous ne prenez même plus la peine de trouver des excuses quand votre moitié vous regarde, affligée. Vous le savez que les bonnes affaires sont dans le fond des boutiques mais c’est peine perdue. Cependant, avec le COVID et les multiples confinements qui ont mis à mal l’économie, vous n’aurez plus besoin de fuir les rayons des nouveautés. Si vous arrivez à approcher une robe dans une boutique, il y a plus de chances pour qu’elle soit déjà soldée. Vous êtes donc quasi sur de faire de bonne affaires, en tout cas, vous n’aurez plus d’excuses.

ne pas dépasser le deuxième verre

Cette résolution vous est apparue comme une évidence après que votre cousine vous a montré une vidéo de vous en train d’imiter Julien Lepers lors du Réveillon. Vous comprenez maintenant pourquoi tout le monde vous cantonne à la table des petits et vous allez y rester : vous vous assurez qu’ils mangent leurs légumes et ils s’assurent que vous ne buvez que du Champomy ! Au moins, vous avez toujours les bulles, mais sans l’extravagance. Ni le côté chic bien sûr, mais vos imitations aussi ne l’ont pas. Votre famille s’en passera. 

ne plus se tromper de prénoms pendant l'acte

Vous vous en rappelez encore et votre conquête ne risque pas de l’oublier. Vous aviez des projets communs et vous enfermez ensemble dans vos 40 m² ne vous faisait pas peur. Rien ne semblait résister à votre amour naissant. À part peut-être cette erreur malencontreuse de prénoms. Juste avant le confinement, vous avez vécu cette rupture comme une double peine. D’où votre nouvelle résolution. Vous ne savez pas ce que vous réserve la COVID et au pire, le prochain confinement vous laissera du temps pour vous faire un trombinoscope de vos conquêtes afin de réviser avant vos dates.

ne plus oublier son enfant à la crèche

Toute la semaine, vous aviez amené votre poussin à l’heure sans oublier son sac et vous étiez venu le récupérer avec son goûter. Aux yeux de toutes les autres mamans parfaites qui vous juge à la sortie de la crèche, vous aviez enfin prouvé que vous étiez responsable. Sauf ce jour-là, ou vous avez prétexté une réunion qui s’est attardée alors que vous aviez simplement oublié de passer par la crèche. À votre décharge, vous aviez pris un raccourci, mais au vu du regard de votre moitié une fois rentré à la maison, il était évident que vous n’aviez plus intérêt à commettre l’erreur. Comme pour la liste de courses, vous pouvez toujours vous noter l’étape de la crèche sur un post-it ou carrément vous mettre une alarme le temps que vous preniez le pli. 

faire plus de sport

Vous vous en rappelez encore et votre conquête ne risque pas de l’oublier. Vous aviez des projets communs et vous enfermez ensemble dans vos 40 m² ne vous faisait pas peur. Rien ne semblait résister à votre amour naissant. À part peut-être cette erreur malencontreuse de prénoms. Juste avant le confinement, vous avez vécu cette rupture comme une double peine. D’où votre nouvelle résolution. Vous ne savez pas ce que vous réserve la COVID et au pire, le prochain confinement vous laissera du temps pour vous faire un trombinoscope de vos conquêtes afin de réviser avant vos dates.

arrêter de détester son prochain

Depuis quelque temps, vous êtes beaucoup plus renfermée sur vous. Que ce soit le confinement ou le seul fait que vous vivez en colocation, vous perdez facilement patience. Et en même temps, c’était votre riz et personne ne vous a demandé avant de se servir. Vous n’aviez aucun problème avec le principe de partage quand il s’agissait des derniers Pepitos avec votre sœur, mais là, c’est clairement de l’abus. Pourtant, vous êtes stagiaire et le seul luxe que vous pouvez vous payez, c’est un croissant le dimanche matin. Il va falloir enterrer la hache de guerre une bonne fois. Amadouez vos colocataires avec des chouquettes : tous les étudiants aiment le sucre. 

préparer les cadeaux de noël en août

La dernière fois, vous aviez une excuse en béton avec le confinement qui vous a plaquer au sol dès novembre, tel le fourbe qu’il est. Mais après toutes ces fois où tu t’es retrouvé coincée dans 5 heures de queue dans un magasin à deux jours de Noël, ça vous pendait au nez. Vous vous êtes rabattu bien sûr sur Internet (Google est votre ami.). Sauf que si on compte toutes les autres personnes qui, comme vous, aime particulièrement vivre dans le stress à partir de fin décembre, le temps de livraisons s’allongent. Si vous ne voulez pas vous retrouver à devoir décaler Noël l’année prochaine, préparez-vous en amont. Les cadeaux, ce n’est pas comme vos opportunités professionnelles, ils ne sont pas saisonniers. 

Crédits photos et images : Nadine Primeau, Phil Desforges, Dan Nelson, Helena Lopes, Daiga Ellaby, Vince Fleming, Priscilla, Unsplash. 

Leave a reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *