Lifestyle

LES PETITS GESTES ECOLOS A FAIRE AU QUOTIDIEN

Tout devient vert autour de vous. Vos voisins vous jugent quand vous vous trompez de poubelles pour vos cartons et pourtant, vous aussi vous aimez les pâquerettes et vous voulez les sauver d’une mort certaine. Mais vous ne savez juste pas par où commencer… Bitch vous donne quelques pistes à mettre en pratique de suite.

Arrêter d'utiliser des pailles

Les pailles. Typiquement le genre de choses qui sont superflues dans votre vie et que vous achetez tout de même parce que vous avez atteint un niveau de confort proprement scandaleux. Comme si vos lèvres étaient trop pures pour toucher votre médiocre verre acheté chez Ikea alors qu’il a quand même failli avoir raison de votre couple au moment de son achat. Et comme si cela ne causait pas assez de dégâts, vous rajoutez une paille en plastique rose, avec des paillettes dedans parce qu’elles sont « trop mimi ! ». Les pandas roux aussi sont trop mimis. Et ils ont honte de vous.  

Manger des fruits et des légumes de saison

Samedi dernier, durant vos courses, la biodiversité à manquer de s’étouffer quand vous êtes passée en caisse avec des tomates. Vous avez fait une crise écolo et depuis vous allez acheter vos légumes frais chez l’épicier du coin, mais vous êtes toujours interloqué de voir qu’il manque la moitié des produits de grande surface. Mais rappelez-vous qu’à chaque fois que vous achetez des haricots ou des fraises en hiver, il y a un koala qui tombe de sa branche à l’autre bout de la Terre. Vous êtes un être abominable. 

Prendre les transports en commun

Vous avez pour habitude de tout faire en voiture alors que vous pourriez y aller à pied ou utiliser les transports en commun proche de chez vous. Mais comme disait l’autre, l’enfer, c’est les autres et déjà que vous êtes obligé de vivre avec eux au bureau, au supermarché, vous ne voulez pas vous imposer leur présence en rognant sur votre confort. Vous vous rassurez de votre bon droit en pensant qu’il n’est pas socialement accepté de chanter à tue-tête du Céline Dion dans le bus, mais au fond, vous savez que vous feriez mieux de changer vos habitudes. 

Limiter le gaspillage de nourriture

Vous en avez marre de votre relâchement alimentaire, mais dès qu’il s’agit de cuisiner, vos talents ne dépassent pas la cuisson des coquillettes. Du coup, vous êtes très fière d’avoir acheté des fruits et des légumes frais la semaine dernière. Malheureusement, ce n’est pas la première fois que vous le faites et que vos courgettes prennent racine dans le fond du frigo avant que vous vous décidiez à faire un gratin. La petite astuce pour éviter ça c’est de se faire un planning de repas. Au moins, vous ne traînerez plus le soir à vous demander ce que vous mangerez devant le frigo ouvert. Faites un effort. 

Réparer plutôt que jeter

Faire tomber votre téléphone ne vous fait absolument plus rien depuis que les services de back market existent. Réparer n’importe quel appareil vous demande beaucoup de trop de réflexion et vous vous persuadez que vous n’êtes pas qualifiée pour remettre la batterie dans votre téléphone. Mais c’est quand vous vous êtes dit que c’était l’occasion pour acheter le modèle dernier cri que des faons se sont mis à suffoquer. Si vous avez peur de ne pas savoir réparer votre machine à laver ou votre ordinateur, il y a des gens dont c’est le métier. Donc, à défaut de réussir à sauver votre téléphone, sauvez des bébés phoques. 

Avoir son mug au bureau

Le café est un vrai carburant pour vous : moins de trois par jour, vous vous écroulez en réunion. Mais avec les gobelets en plastique, à vous seul, vous produisez plus de déchets qu’une famille nombreuse. Votre manque de sommeil n’est pourtant pas une raison suffisante pour participer activement à l’introduction du plastique dans la biodiversité. Vos collègues vous voient faire des allers et retours à la machine à café, le regard plein de jugement. Mais si vous étiez plus observatrice, vous verriez qu’ils ont tous leurs mugs à eux. Alors, oui, il faudra le laver de temps en temps, mais les tortues de mer vous remercieront. 

Arrêter de jeter vos déchets par terre

Ce point, parfois en combo avec le numéro 5 ou le numéro 10, est une première étape dans la prise de conscience dont vos déchets ne disparaissent pas de la surface de la Terre une fois qu’ils l’ont touchés. Si vous pensiez qu’il ne s’agit plus de votre problème quand vous balancez vos déchets dans la nature, allez, vous baignez dans une rivière en plein été ou demandez-vous pourquoi vous ne vous baladez plus sur les plages. Et tous ceux qui font tomber un mouchoir, qui l’ont vu, mais ne le ramasse pas, on vous voit. Si un jour un gang de ratons laveurs vous tendent un guet-apens sur une route à l’abord d’une forêt à deux minutes du début du couvre-feu, il ne faudra pas venir vous plaindre. 

Vraiment éteindre son ordinateur

Quand vous voulez éteindre votre ordi, en général, vous vous contentez de baisser l’écran. Et c’est à ce moment-là que les ours polaires sont affligés. Parce que dans le fond, vous le savez que l’ordinateur est juste en veille. Mais vous êtes la réincarnation du mal puisque non seulement, vous mettez votre ordinateur en veille toute la nuit, mais en plus, vous le laissez brancher à la prise, tout comme le chargeur de votre téléphone. Désormais, si vous voulez devenir un modèle écologique, éteignez et surtout débranchez tout une fois que vous ne vous en servez plus. 

Fermer le robinet quand on se brosse les dents

Il y a deux types de mauvaises personnes sur Terre, les terroristes et les gens qui ne ferment pas le robinet quand ils se brossent les dents. Alors certes, vous êtes loin de la consommation d’eau d’une fontaine d’un casino à Las Vegas, mais ce n’est pas une raison pour essayer de l’égaler. Cette action est si basique qu’on a hésité à la mettre dans cette liste, mais elle est loin d’être une règle pour tous alors qu’elle ne présente que des avantages. Aussi bien pour la planète que pour votre facture d’eau.

Mouchoirs et cotons réutilisables

Comme pour les Cracottes, les mouchoirs en tissus réutilisables de votre grand-mère vous inspirent autant d’amour que l’une de vos vieilles chaussettes sales et pourtant, elle avait tout compris. Avec vos mouchoirs jetables, entre votre organisme de faible qui s’enrhume même en été et le rhume des foins, vous avez largement joué dans la décision de la planète à vouloir mettre un terme à l’humanité. Tout comme les cotons-tiges, alors que vous savez qu’ils enfoncent plus de cérumen qu’ils n’en enlèvent. Votre vie pourrait être une blague pour les dauphins si elle n’était pas aussi nocive pour l’environnement. 

Crédits photos et images : Pexels, Unsplash. 

Leave a reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *