Beauté

SE MAQUILLER POUR LES FÊTES SANS RESSEMBLER À UN SAPIN DE NOËL

Vous avez toujours aimé ce qui brille, mais si habituellement vous vous contentez de briller plus par le gras de votre peau que par le blush délicat sur vos pommettes, Noël et ses cosmétiques pailletés vont vous mettre en émoi. Cependant, on ne manie pas les paillettes comme on manie les tubes de colle paillettes. Bitch vous présente les points essentiels à respecter pour un maquillage de fêtes au top.

étape 1 : se laver le visage

Probablement l’étape la plus importante de tout le processus, mais celle aussi que vous bâclez chaque matin par manque de temps. Du coup, vous vous retrouvez à devoir mettre une couche généreuse de fond de teint, comme si votre visage était un cupcake dénué de glaçage. 

Autant cela peut être utile pour le travail depuis la crise sanitaire, car personne ne vous approchera à moins d’un mètre et ne verra la supercherie, autant pour les fêtes, vous ne pouvez pas vous permettre de briller plus que vos décorations de Noël. Pour éviter de devoir mettre la dose, préparer votre visage en amont. Et on vous le dit de suite, laver votre visage au savon et au gant de toilette comme Laura Ingalls ne suffira plus. En effet, la seule zone rouge tolérée sera la veste du Père du Noël ! Redécouvrez les joies d’hydrater votre visage autrement que par de l’eau froide et camoufler vos cernes ne doit plus être une option. Plus vous en faites maintenant moins vous aurez à rattraper le coup après.

« Vous êtes attiré par les couleurs chatoyantes lors de votre shopping en boutique. Mais une fois à la maison, vous vous retrouvez toujours avec les paupières jaune poussin d'un côté et orange de l'autre. »

étape 2 : Choisir une zone à mettre en valeur

Cela parait évident dit comme ça, mais vous ne pouvez pas mettre en valeur tout votre visage. Chercher à faire ressortir plus d’une zone est aussi too much que la décoration dans le jardin de votre voisin. Le but n’est pas d’envoyer des signaux lumineux. Pour un maquillage de fêtes, les règles du jeu changent un peu et les zones habituelles que l’on doit éclaircir ou assombrir ne sont plus les mêmes.

La zone T doit juste être préparée à l’étape 1, vierge de tout mono sourcil et ne vous creusez pas obligatoirement les joues pour donner l’illusion que vous avez bien respecté votre régime d’avant les fêtes. Ce n’est ni vrai, ni crédible. Depuis deux mois, il y a du chocolat partout dans les rayons des magasins, vous ne tromperez personne. Le mieux que vous puissiez faire pour les fêtes se joue entre vos yeux et votre bouche uniquement. Et si on prend en compte le masque, il vaut mieux tout miser sur les yeux, la seule partie de votre visage visible durant les fêtes en famille. 

étape 3 : trouver votre sous-ton

Jamais en regardant les vidéos de youtubeuse beauté vous ne vous seriez douté qu’il fallait un master en colorimétrie pour vous maquiller. Vous êtes attiré par les couleurs chatoyantes lors de votre shopping en boutique. Mais une fois à la maison, vous vous retrouvez toujours avec les paupières jaune poussin d’un côté et orange de l’autre. Et c’est qu’une fois appliqué que vous vous demandez avec quelle tenue vous allez bien pouvoir les matcher.

Pour être sûr de faire les choses bien, il faut identifier la couleur de votre sous-ton. Vous avez peut-être une peau très blanche au point de donner l’impression d’être malade sans maquillage, mais il y a forcément une teinte dominante plutôt rose ou plutôt beige. Si vous êtes pâle tendance rose, ce sont les couleurs froides qui vous iront le mieux et à l’inverse, si vous êtes pâlotte tendance beige, préférez les couleurs chaudes.

étape 4 : ne jamais faire les choses à moitié...

Vous aviez promis de ne plus faire de mal à un crayon Khôl depuis que vous aviez eu cette période gothique au lycée et que vos parents avaient l’impression que vous vous maquilliez au charbon, mais là, c’est pour la bonne cause. Le maquillage pour les fêtes vous permet de faire des jeux de lumière. Notamment avec les yeux charbonneux. Et là aussi, vous pouvez vous permettre de mettre la dose. Cela donnera un effet de clair-obscur sur votre visage, un peu à la manière d’un tableau classique.

Avec votre teint léger et vos yeux en smokey eye, vous pourrez oser les couleurs plus franches que votre maquillage nude habituel. À part pour mettre en valeur votre pâleur naturelle, ce n’est pas avec un rose pâle que vous allez réveiller votre look. Tentez une couleur flashy et qui respecte votre sous-ton, cela accentuera votre effet clair-obscur tant recherché pour les fêtes. Vous pouvez même tenter le maquillage pailleté et doré.

« La dernière fois que vous avez manié des paillettes, c'était celles des tubes de colles au primaire. Sauf que vous n'êtes pas une feuille blanche, malgré votre teint blafard. »

étape 5 : ...mais doucement sur les paillettes

La dernière fois que vous avez manié des paillettes, c’était celles qu’il y a dans les tubes à colle au primaire. Sauf que vous n’êtes pas une feuille blanche, malgré votre teint blafard. Vous avez déjà charbonné vos yeux donc une couche de doré sur vos lèvres ou des paillettes peuvent vite faire trop. Vous n’êtes pas une guirlande lumineuse et vous ne chercher pas à flirter avec un sapin de Noël.

Le secret pour ce genre de maquillage, c’est d’y aller doucement avec ce qui est violent. Jamais plus de deux zones pailletées ou dorées. D’ailleurs, évitez également de mettre les deux, même si c’est un choix drastique pour vous. Vous avez peut-être vu également du maquillage à effet métallisé. Il est idéal en temps de fêtes et du plus bel effet, tant qu’il se fait aussi rare qu’une espère en voie de disparition.

Crédits photos et images : Ekaterina Bolovtsova, Nadezhda Diskant, Rafael Lovaski, Rachel Claire, Pexels. 

Leave a reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *